Edito

En ce mois de Mai dédié à la Vierge Marie, entendons l’intention de Thérèse au moment de composer sa dernière et plus belle poésie « Pourquoi je t’aime, ô Marie ». Elle confie à sa sœur Céline : « J’ai toujours rêvé d’exprimer dans un chant à la sainte Vierge tout ce que je pense d’elle ». Il faudrait, dit-elle, montrer « sa vie réelle, pas sa vie supposée ».

Ancrée dans notre humanité, la Mère de Jésus se révèle être notre Mère. Par la grâce de son Fils, nous devenons ses enfants bien-aimés. Comme une bonne Mère, elle connaît tout de notre vie, au plus concret de l’existence. Elle veille sur chacun(e) de nous comme elle a veillé sur la famille Martin, sur la vie de Thérèse que Jésus a guéri par le sourire de sa Mère.

Avec Thérèse en ce mois de Mai, puissions-nous faire nôtres ces derniers versets de cette belle poésie : « Toi qui vins me sourire au matin de ma vie, viens me sourire encor… Mère… »

Père Olivier Ruffray, Recteur du Sanctuaire de Lisieux

à la une

les différents lieux de pèlerinage

La Basilique

Basilique Sainte-Thérèse de Lisieux

Le Carmel

Le Carmel de Lisieux fut fondé en 1838

Les Buissonnets

Maison de la famille Martin

La Cathédrale

Cathédrale Saint-Pierre

La Basilique

Basilique Sainte-Thérèse de Lisieux

en savoir +
Le Carmel

Le Carmel de Lisieux fut fondé en 1838

en savoir +
Les Buissonnets

Maison de la famille Martin

en savoir +
La Cathédrale

Cathédrale Saint-Pierre

en savoir +