Conférence, temps d’oraison avec Thérèse

Le 11 octobre 2018

« Méditer jour et nuit la Loi du Seigneur » Cette méditation est au cœur de la Règle du Carmel que va vivre Thérèse pendant neuf ans.

A l’oraison (deux heures par jour), sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus scrute cette Parole, particulièrement l’Evangile. Elle le porte toujours dans sa poche. « Qui me voit, voit le Père » a dit Jésus (Jn 14, 9). Logique, Thérèse scrute l’Evangile pour « connaître le caractère du bon Dieu. »
« La Parole de Jésus c’est Lui-même…Lui Jésus, le Verbe, la Parole de Dieu » (Lettre 165).

« C’est par-dessus tout l’Evangile qui m’entretient pendant mes oraisons : en lui je trouve tout ce qui est nécessaire à ma pauvre petite âme. J’y découvre toujours de nouvelles lumières, des sens cachés et mystérieux » (Ms A, 83v°)

Oraison 2018 :

    • Jeudi 15 mars
    • Jeudi 19 avril
    • Jeudi 17 mai
    • Jeudi 14 juin
    • Jeudi 11 octobre
    • Jeudi 22 novembre
    • Jeudi 13 décembre

Horaires :

  • 20h30-22h
  • Entrée libre
  • avec le Père Patrick Lemoine, de l’Institut Notre-Dame de Vie :

« Prier c’est regarder le Seigneur dans la foi et l’espérance, dans une confiance sans borne en sa miséricorde ; prier c’est se laisser regarder par le Dieu d’amour. Ce regard divin embrase l’âme d’amour.
« Ton regard m’enflamme, Mon unique amour », chante Thérèse (PN 15).
Avec elle aimons à dire souvent à Jésus dans l’intimité du cœur à cœur de la prière : « J’ai ton Cœur, ta Face adorée Ton doux regard qui m’a blessée… Je t’aime et ne veux rien de plus, Jésus. » (Cf. PN 18) »

 

Lieu :

  • Chapelle Notre-Dame du Sourire, Ermitage 23 rue du Carmel à Lisieux
    Renseignements : 02 31 48 55 08

Qui est le Père Lemoine ?

Il est fort possible que vous ayez déjà chanté les compositions (« Je veux voir Dieu », « Le pain que tu nous donnes Seigneur », ou encore la célèbre version de « Vivre d’amour ») de cet homme humble qu’est le vice-recteur du sanctuaire de Lisieux. Vous n’aurez pu oublier ses sermons où à la suite de Thérèse il nous guide vers les sommets de la vie spirituelle. Le Père Patrick Lemoine est un amoureux de Thérèse : il la connaît par cœur , par le cœur, et en parle comme personne.

Pour sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus : « la prière, c’est un élan du cœur, c’est un simple regard sur Dieu, c’est un cri de reconnaissance et d’amour au sein de l’épreuve comme au sein de la joie ; enfin c’est quelque chose de grand, de surnaturel qui me dilate l’âme et m’unit à Jésus. » (Ms C, 24v-25v)

Elle ajoute que « l’oraison embrase d’un feu d’amour »…L’oraison est la prière silencieuse, cœur à cœur avec le Seigneur, où l’on se tient, dans la foi, en sa présence et en ouvrant son cœur à sa miséricorde et à sa grâce.

Pourquoi une école d’oraison ?

L’école d’oraison qu’est ce que cela évoque chez vous comme résonance ? Vous ne savez pas ? Pourtant cela vaut la peine de se pencher sur la question. Prenons une image du monde. Toute simple. Il suffit de s’exposer pour que le soleil fasse son effet et avec du temps on voit la différence.

Mais l’oraison, alors ? C’est du temps pour vous, mais c’est encore mieux, c’est se rendre disponible pour vous laisser imprégner par l’Esprit-Saint, vous laisser rejoindre par l’époux, atteindre et combler par Lui.

Cette rencontre privilégiée procure un bienfait qui vous donne le soleil de l’âme, elle vous donne le bonheur profond par l’Amour du Bien Aimé. Alors pourquoi on oublie trop souvent de se laisser aimer ? Si on savait…