Je reviendrai sur la terre pour faire aimer l’amour

Dernières paroles de sainte Thérèse

Dans le cadre des Fêtes thérésiennes le Sanctuaire propose en exclusivité le spectacle hors norme et inédit sur Thérèse et Edith Piaf écrit par le talentueux comédien, compositeur et metteur en scène Marc Hollogne.  Il sera donné dans la Basilique à 21h, le 1er octobre : merveilleux ! Ce spectacle sera suivi d’un grand bal orchestré par Marc Perrone, Lionel Suarez, André Minvielle… Le tout éclairé par des fleurs géantes

Entrée libre sous réserve du Passe sanitaire

Synopsis du spectacle « Edith de Lisieux » 

« Sainte Thérèse de Lisieux – depuis une photographie – et Edith Piaf « discutent » dans la loge de la chanteuse avant un récital. Les deux femmes, très complices, partagent l’énergie de leur joie de vivre, le ton semble léger, particulièrement pour aborder les sujets essentiels. Sainte Thérèse parle soudainement d’un petit bedeau, totalement anonyme, qui arrivera 70 ans plus tard (en 2021), et qui comme l’auteur de l’Histoire d’une âme et l’interprète de L’hymne à l’amour, trouvera lui aussi le chemin pour exprimer sa foi d’une manière aussi nouvelle, puissante et surprenante. Une fois la messe terminée, seul dans sa petite église, le bedeau réinvente presque le discours religieux, exhortant ses fidèles imaginaires à prier plus que jamais, mais hors des églises, au plus près du miracle absolu de la Création divine, la Nature ! Sainte Thérèse, vite suivie par Edith Piaf, dans un élan intemporel, se mêle aux tourbillons de visions merveilleuses de cet illuminé débordant de l’amour de Dieu. Offrande finale, telle une voix suspendue dans le ciel de la Basilique, Thérèse ira jusqu’à obtenir que le sourire de la Vierge Marie se transforme en un chant magnifique de pureté, accompagnant l’apparition d’Edith Piaf emmenant le public sur le parvis. »

Et nous vous avons le plaisir de vous présenter quelques flash du making of du tournage du cinéma-Théâtre « Edith de Lisieux » ainsi que quelques images prémontées destinées par la suite à l’écran qui sera posé sur scène dans la basilique le 1er octobre.

A ce stade il est impossible de se faire la moindre idée de à quoi le spectacle va ressembler lorsque
les acteurs joueront « en direct » avec ces images

« Quoi de plus beau si un petit spectacle vient rencontrer une foi ‘endormie’, voire inexistante….La sainte Thérèse qui apparaitra dans cette mise en scène n’est pas uniquement la future carmélite née il y a 150 ans…. Le souffle éternel de sa pureté d’âme intervient aujourd’hui… Elle est là… actuelle, simple, drôle, n’hésitant pas à se démystifier elle-même, et cela non pas pour surprendre gratuitement, mais bien pour rendre au plus juste son désir d’exister pour tous… partager l’amour de son ‘mari Jésus’.. et justement, en priorité avec ces âmes à la foi endormie… »
Marc Hollogne