Une nouvelle Fraternité au service du Sanctuaire

Sous la responsabilité du Père Silvio Longobardi la Fraternité d’Emmaüs a mis en place une pastorale fondée sur la spiritualité des époux Martin dans différents diocèses d’Italie, au Burkina Faso et en Ukraine. Leur présence à Lisieux a pour finalité de démarrer une mission auprès du Sanctuaire pour collaborer au service d’évangélisation dans la grâce de la spiritualité des saints Louis et Zélie Martin.

Un accueil chaleureux

La Chapelle de la Vierge du Sourire de l’Ermitage Sainte Thérèse était pleine le 12 mars 2016, pleine de gens mais aussi et surtout de foi, d’amitié, de prière. Monseigneur Jean-Claude Boulanger, entouré de Monseigneur Petro Malc’uk, archevêque de Kiev (Ukraine) et de Monseigneur Gabriel Sayaogo, évêque de Manga (Burkina Faso), a présidé une célébration eucharistique pour souhaiter la bienvenue à la Fraternité d’Emmaüs, une association ecclésiale qui vient de s’installer à Lisieux. Beaucoup d’italiens étaient là. En effet la Fraternité est née en Italie même si aujourd’hui elle est présente en Ukraine et au Burkina Faso. Il y avait aussi beaucoup de collaborateurs du Sanctuaire ou amis de la nouvelle communauté. NDDS 300

Au début de la Messe le Père Silvio Longobardi, responsable de la Communauté, a dit quelques mots de remerciement et a présenté le cheminement qui a permis à la Fraternité de venir à Lisieux. « La Providence nous a conduits à Lisieux nous permettant de réaliser en peu de temps un désir que nous portions depuis longtemps  ». Il a rappelé que la petite Thérèse avait écrit, à propos de sa conversion : « En un instant l’ouvrage que je n’avais pu faire en 10 ans, Jésus le fit se contentant de ma bonne volonté  ». En citant ces paroles, le Père Silvio a ajouté : « Nous avons expérimenté la même Providence à travers la confiance de Monseigneur Boulanger et l’accueil très chaleureux du Père Olivier Ruffray, Recteur du Sanctuaire. Merci, Seigneur  ».

Dans son homélie Monseigneur Boulanger a souligné l’importance de la maison, mais aussi de la maison familiale, comme un lieu saint, un lieu où doit résonner la Parole de Dieu. Il a demandé à la nouvelle communauté d’annoncer l’Évangile et d’être un instrument de communion.

Dans son mot d’accueil, le Père Olivier Ruffray s’est réjouis de la présence de la Fraternité à Lisieux et il lui a souhaité un fécond ministère.

Présentation de la Fraternité d’Emmaüs par son responsable

La Fraternité d’Emmaüs est une association de laïcs et de consacrés qui désirent participer à la nouvelle évangélisation à travers la prière, l’annonce de l’Évangile et le témoignage de la charité. Le Père Silvio explique :« Nous sommes convaincus que la famille exerce un rôle essentiel dans cette œuvre, c’est pourquoi notre premier engagement est d’accompagner les époux, en les aidant à découvrir leur vocation de sainteté ». Ensuite il a voulu préciser pourquoi ils sont arrivés à Lisieux : « Nous avons choisi Thérèse comme Patronne de la Fraternité. Mais tout au long de notre chemin nous avons découvert la sainteté de ses parents. Aujourd’hui nous avons la joie d’admirer la sainteté virginale de Thérèse et celle conjugale de Louis et Zélie. C’est vraiment un autre don de la Providence parce que nous avons compris, dès notre commencement, la valeur et l’importance de la réciprocité vocationnelle pour vivre et témoigner de la communion ecclésiale. Aujourd’hui nous sommes au service d’un Sanctuaire qui garde et propose à tout le monde la sainteté virginale et conjugale. C’est magnifique ! Nous sommes les derniers arrivants, les benjamins du Sanctuaire de Lisieux. Nous vous prions, Pères et frères, de montrer votre compréhension et de nous aider à vivre notre service ».

La maison de la Fraternité s’appelle Oasis Saint-Joseph, elle est dédiée à celui que Dieu a choisi comme gardien de la Sainte Famille. communautéRec300b La communauté de l’oasis est composée de quatre personnes (sur la photo, de gauche à droite) : le Père Silvio, Leonid, Marc et Andrea, 3 jeunes qui sont en train de se former à la vie consacrée selon le charisme de la Fraternité d’Emmaüs. C’est une communauté internationale : Marc vient du Burkina, Leonid est ukrainien, Andrea vient d’Italie. Tous sont heureux d’être à Lisieux dans la ville où Thérèse a fait resplendir l’Évangile de la petite voie. À la lumière de ce témoignage il sera plus facile d’apprendre le langage de la charité. C’est ce que nous souhaitons de tout cœur à cette communauté.