Un pèlerin nous partage sa visite des Buissonnets

entrée Buissonnets150 Buissonnets150
Nous nous invitons chez Sainte Thérèse, dans la maison de son enfance. Une petite maison pleine de charme.

En essuyant nos pieds sur le paillasson préparons nous à montrer les pattes blanches de l’amour et du respect pour entrer dans la demeure de cette petite fille qui nous a confié jusqu’à l’histoire de son âme.
Curieux, s’abstenir. Ce n’est pas une visite de musée. Ce n’est qu’avec son cœur qu’on peut se retrouver là, dans une telle intimité avec la Sainte. La découverte de cette petite maison est édifiante, tellement émouvante.
Sainte Thérèse a vécu là, a monté le petit escalier qui mène à sa chambre, eu la révélation et la détermination de sa foi. Elle y a eu le sourire de la Sainte Vierge qui l’a guérie instantanément. photo vierge du sourire Buissonnet300

De la fenêtre de la chambre de Sainte Thérèse, on l’aperçoit et on la perçoit, cette belle campagne profonde dont les vagues verdoyantes font oublier sans regrets celles de la mer, non loin de là pourtant. Dans cet océan de verdure se détachent des clochers, déjà sans doute une invitation, presque un ordre, que la Petite Thérèse reçoit chaque fois qu’elle s’attarde sur le paysage. Et l’ordre, elle y répondra, le vivra, obéissante jusqu’au don total de soi, en entrant dans celui des Carmélites.

C’est toute la personnalité de la Petite Thérèse qui se dégage de cette maison : humble et forte, petite et si grande à la fois, les pièces en effet paraissent si petites pour avoir contenu l’immensité du si grand destin de cette petite fille.

Crèche de Thérèse
Et comment ne pas s’attendrir devant la petite crèche qu’elle a elle-même confectionnée, dans le fond d’un jardin qui a été l’ami, le confident qui l’a vue jouer et penser.

Catherine P.

Horaires d’ouverture de la maison des Buissonnets