Visitez bientôt le carmel de Thérèse !

Depuis 18 mois, il n’y a pas que des carmélites au carmel de Lisieux ! Ce ne sont pas des pèlerins qui arpentent le célèbre cloître mais des couvreurs, des électriciens, des maçons, des peintres,… Le carmel de Thérèse avait bien besoin d’eux : ses 150 ans commençaient à se faire gravement sentir. Toitures, façades, fenêtres et portes, tout fut réparé ou refait à l’identique, et aujourd’hui les bâtiments du carmel ont retrouvé la splendeur (bien simple, à la vérité) que Thérèse a connue.

Vous l’imaginez, ce ne fut pas toujours une partie de plaisir pour nos sœurs : outre le bruit, la poussière, et les retards inhérents à tous travaux, elles ont vu leur tranquille clôture bouleversée par l’arrivée des ouvriers, au demeurant fort respectueux. Et qui leur permirent quelques découvertes : sœur Marie nous raconte par exemple l’admiration des sœurs devant l’extraordinaire coup de main des couvreurs qui coupent les ardoises et les posent au clou : « un vrai travail d’artiste, c’est aussi beau que de voir jouer un musicien ! »

Si nos carmélites ont ainsi supporté un an et demi de désagréments, c’est que le carmel de Thérèse devait bien évidemment être sauvegardé. Pour retrouver au mieux l’esprit du carmel d’origine, les sœurs ont fait appel à un architecte des monuments historiques qui les a aidées à prendre les bonnes décisions, comme cacher au maximum le réseau électrique, ou enlever tous les éléments qui s’étaient rajoutés au fil des années. Des travaux d’une telle ampleur et qualité préparent l’avenir : pas de doute, quand Thérèse reviendra au jugement dernier, elle retrouvera son carmel tel qu’elle l’a laissé. Tout cela n’a bien sûr été possible que grâce à l’aide des donateurs que nos sœurs remercient de tout cœur.

carmelavtaprtrav

Tous ces beaux travaux ne profiteront-ils qu’aux habitants du Ciel et du carmel ? C’est compter sans la générosité et l’ouverture d’esprit de nos sœurs, qui travaillent depuis des mois à vous proposer une visite… virtuelle. Tous les thérésiens rêvent d’entrer dans le carmel de Thérèse, de marcher sur ses pas dans le cloître, prier avec elle dans sa cellule, à l’infirmerie,… Mais il vaut mieux que des carmélites continuent à vivre la vie de Thérèse au carmel plutôt que d’en faire un musée, ne croyez-vous pas ?

Aussi les carmélites ont-elles imaginé cette solution : proposer un pèlerinage dans leur carmel par internet. La visite, dont la réalisation s’étalera sur plusieurs mois, commencera ce mois-ci sur www.carmeldelisieux.fr !