Nouvelle chapelle à la Basilique de Lisieux

Les chapelles et autels de la Basilique de Lisieux sont dédiés à des pays dont les peuples ont été sensibles au message de confiance et d’amour de sainte Thérèse.

Le dimanche 8 mai 2016, une chapelle dédiée au Liban a été inaugurée à l’issue de la messe solennelle présidée par sa Béatitude Eminentissime Cardinal Béchara Boutros Raï, Patriarche d’Antioche et de tout l’Orient.

InaugurationChapLiban080516 copier

La chapelle est ornée de trois œuvres en marbre réalisées par le sculpteur Rudy Rahmé : sur fond de cèdre du Liban, les saints du Liban se donnent à voir comme autant d’encouragements à suivre le Christ et à bâtir un monde plus juste et fraternel.

ChapelleLibanR300

A gauche et à droite de l’autel, on peut voir les saints et bienheureux Maronites :

  • Saint Charbel Makhoulf (1828-1898)
    • Né à Beka-Kafra (Liban), il entre au monastère maronite Notre-Dame de Mayfuk.
    • Ordonné prêtre en 1850, il se retire dans un ermitage en 1875
    • Mort le 24 décembre 1898, il a été canonisé par Paul VI le 9 octobre 1977
  • Saint Joseph Nimatullah Hardini (1808-1858)
    • moine de l’ordre maronite
    • fut ordonné prêtre le 25 décembre 1833
    • Appelé « le saint » de son vivant, il eut le fr. Charbel Makhoulf comme élève
    • Il mourut au monastère de Kfifane le 14 décembre 1858, il fut béatifié par Jean-Paul II le 10 mai 1998
  • Sainte Rafka Rayess (1832-1914)
    • Née à Himlayah (Metn)
    • Religieuse de l’Ordre maronite, avait une grande dévotion au Christ dans l’Eucharistie
    • Elle endura avec beaucoup de patience et de bonté de grandes souffrances
    • Jean-Paul II la canonisa le 10 juin 2001
  • Bienheureux Estephan Nehmé (1889-1938)
    • Entre au monastère de Saint-Cyprien et Sainte Justine de Kfifane en 1905 à l’âge de 16 ans
    • Solidement bâti, intelligent et d’un naturel heureux
    • Estephan travaillait dans les jardins des monastères et avait l’art de faire régner la paix entre les moines et les journaliers. Le soir, après une longue journée de travail, il rendait visite aux moines les plus âgés et malades et leur offrait ses services. Il répétait souvent : « Dieu me voit ! ».
    • Sa vie intense de prière, son esprit de service, sa prudence de jugement et sa grande compassion lui valaient le respect et l’amour de ceux qui l’approchaient
    • Il a été béatifié le 27 juin 2010
  • Bienheureux Abouna Yaacoub (1875-1954)
    • Capucin ordonné prêtre en 1901
    • Il fonde des fraternités du Tiers-Ordre Franciscain séculier, des écoles de village et surtout, en 1930, la Congrégation des Franciscaines de la Croix pour « accueillir tous ceux qui en ont besoin, de toutes nationalités, de toutes religions, de toutes catégories, sans préférence aucune, sinon aux lus malheureux et aux plus pauvres »
    • Il est béatifié le 22 juin 2008