Maurice et Thérèse, l’histoire d’un amour

Cette correspondance entre Thérèse de Lisieux et un jeune prêtre passionné prend tout son relief grâce à la présentation chaleureuse de Mgr Ahern, qui en retrace pas à pas les circonstances.

Auteur : Patrick Ahern

En 1895, Thérèse Martin, jeune religieuse inconnue du Carmel de Lisieux, se voit désignée pour correspondre avec un futur missionnaire, Maurice Barthélemy-Bellière, afin de lui prodiguer des conseils spirituels.

Il en résulte d’emblée une relation exceptionnelle, une correspondance ardente entre ces deux jeunes gens qui ne se connaissent pas et ne se rencontreront jamais.

Au moment où Maurice Bellière traverse une grave crise personnelle et songe même à renoncer à sa vocation religieuse, celle qu’on appellera plus tard sainte Thérèse de l’Enfant Jésus lui témoigne tendresse et réconfort. Mais surtout, alors qu’elle approche de sa mort - en septembre 1897 - elle lui fait partager le meilleur de son message spirituel, cette « petite voie » qui mène au vrai visage de Dieu.

Dépassant le langage religieux et le jansénisme propres au catholicisme de son époque, Thérèse de Lisieux fait preuve d’une modernité étonnante pour parler de ce Dieu qui l’élève comme « en un ascenseur d’amour », sans nier pour autant les moments de doute ou de dépression.

Préfacée par la romancière Sylvie Germain, cette correspondance prend tout son relief grâce à la présentation chaleureuse de Mgr Ahern, évêque auxiliaire de New York, qui en retrace pas à pas les circonstances, comme on raconte une histoire d’amour.

DDB - 284 pages - 19.05 €