Lettres à ma Mère Bien-Aimée - Lecture du Manuscrit C de Thérèse de Lisieux Juin 1897

Avec ces Lettres à ma Mère bien-aimée, l’historien Claude Langlois poursuit ses investigations consacrées aux écrits majeurs de Thérèse de Lisieux.

Auteur : Claude Langlois

Avec ces Lettres à ma Mère bien-aimée, l’historien Claude Langlois poursuit ses investigations consacrées aux écrits majeurs de Thérèse de Lisieux. Il restitue le manuscrit C sous sa forme première de vingt-sept lettres écrites jour après jour en juin 1897 à sa prieure Marie de Gonzague, alors que la moniale, gravement atteinte par la tuberculose, se voyait incitée à prendre la plume une dernière fois.

L’ouvrage constitue le deuxième volet d’un triptyque commencé avec Le Poème de septembre. Il est aussi le premier qui soit tout entier consacré à présenter et commenter ce manuscrit ultime où Thérèse révèle le nouveau paysage de son âme, et notamment ses tentations contre la foi, mais aussi où elle revient sur sa vie au Carmel en s’exprimant avec une impressionnante liberté de ton.

Ce livre entièrement neuf montre la Thérèse des derniers temps, affrontée jour après jour à la mort qui vient et se dérobe tout à la fois, disant à sa prieure bien-aimée, et à qui la lira après sa mort, toute sa vérité…, toutes ses vérités.

Claude Langlois, ancien professeur d’histoire à l’université de Rouen, a inauguré, en 1993, à l’Ecole pratique des hautes études, la première chaire consacrée à l’histoire et à la sociologie du catholicisme contemporain ; il a dirigé la Section des sciences religieuses de l’EPHE, puis l’Institut européen en sciences des religions (IESR) avec Régis Debray. Après Le Catholicisme au féminin (Ed. du Cerf, 1984), il s’est orienté vers l’histoire de la théologie morale et de la spiritualité. Il a publié récemment Le Crime d’Onan (Les Belles Lettres, 2005) et trois études qui ont renouvelé la connaissance de Thérèse de Lisieux : Les Dernières Paroles de Thérèse de Lisieux (Salvator, 2000), Le Désir de sacerdoce chez Thérèse de Lisieux (Salvator, 2002) et Le Poème de septembre (Ed.du Cerf, 2002).

Les éditions du Cerf - 414 pages - 34.00 €