La Normandie thérésienne

Thérèse Martin est normande depuis Alençon jusqu’à Lisieux et fut amenée, au cours de son enfance et adolescence, à en découvrir et aimer la beauté des paysages.

La campagne

  • Saint-Ouen-Le-Pin (à 9 km de Lisieux) Thérèse va passer ses vacances avec ses cousines à la ferme (lieu privé : ne se visite pas), ancienne propriété de sa tante, Madame Guérin. En juillet-août 1884, elle y vient en convalescence après une coqueluche. Elle y retournera en 1885. Elle loge dans la maison de maître (lieu privé : ne se visite pas) à l’angle de la route de la Roque-Baignard et du chemin qui conduit à l’église du village où Thérèse va à la messe.
  • Ouilly-Le-Vicomte (à 5 km de Lisieux) Monsieur Martin accompagné de Thérèse, s’y rend pour pêcher au bord de la Pâquine, affluent de la Touques.
  • Rocques (à 3,5 km de Lisieux) Monsieur Martin s’y promène avec Thérèse pour pêcher au bord de la Pâquine et pour visiter l’église.
  • Saint-Martin-de-la-Lieue (à 4 km de Lisieux) Avec son vieux Manoir Saint-Hippolyte du 16e siècle, c’est le lieu de pêche où monsieur Martin prit le 8 septembre 1879 une carpe de 2,170 kg.
  • Pont-l’Evêque (à 18 km de Lisieux) Monsieur Martin s’y rend pour pêcher au bord de la Touques. Une excursion mènera Thérèse et ses sœurs Léonie et Céline dans les champs entourant Pont-l’Evêque.

La mer

  • Trouville - Deauville (à 30 km de Lisieux) C’est le 8 août 1878, à l’âge de cinq ans et demi que Thérèse découvre pour la première fois la mer à Trouville où son père l’a emmenée. En 1885, Thérèse fait un séjour à Deauville du 3 au 10 mai au chalet des Roses (lieu privé : ne se visite pas) qu’elle a surnommé le chalet Colombe, situé au 17 quai de la Touques. En 1886, début juillet, elle vient seule à Trouville au chalet des Lilas (lieu privé : ne se visite pas). Elle n’y restera que trois jours, tombant malade parce qu’elle avait « la nostalgie des Buissonnets ». Du 20 au 26 juin 1887, elle retournera à ce même chalet en vacances, au 29 rue de la Cavée.
  • Honfleur (à 35 km de Lisieux) En juin 1887, Thérèse en compagnie de son père et de ses soeurs Léonie et Céline, est venue en cette jolie ville. Elle se rendit en pèlerinage à Notre-Dame de Grâce pour supplier Notre-Dame de lui obtenir la permission d’entrer au Carmel.
  • Le Havre (à 58 km de Lisieux) Avec son père et ses deux soeurs Léonie âgée de 24 ans et Céline de 18 ans, Thérèse débarque sur le grand quai du Havre et se rend à l’Exposition Maritime Internationale de 3000 exposants qui s’étendait tout au long du Bassin du Commerce avec des bateaux de différentes nationalités.

Les villes

  • Bayeux (à 70 km de Lisieux) Le 31 octobre 1887, Thérèse, accompagnée de son père, se rend à Bayeux pour solliciter son entrée au Carmel auprès de l’évêque, Monseigneur Hugonin, qui ne donnera pas son accord.
  • Caen (à 50 km de Lisieux)
    • La Visitation : c’est ici que Léonie vécut sa vie de religieuse sous le nom de Sr Françoise-Thérèse. Aujourd’hui, la crypte abrite la tombe de Léonie. L’actuelle communauté perpétue en ces lieux l’ordre de la visitation.
    • Hôpital Bon Sauveur : Monsieur Martin y séjourna du 12 février 1889 au 10 mai 1992. Aujourd’hui, en ces lieux, il est possible de visiter une chapelle moderne.