Je choisis tout

On ne saurait s’attendre à trouver ici une hagiographie classique. Les textes du Père Molinié, comme a pu le voir dans ses autres livres, ne peuvent s’inscrire dans les normes habituelles : ils jaillissent de son cœur comme un buisson ardent.

Auteur : Père Molinié

« Thérèse n’a jamais cessé, dit le Père Molinié, de me poursuivre par le sentiment brûlant de sa douceur ». C’est pourquoi ce livre est véritablement incandescent. Il brûle, tout au long de ses pages, du feu « d’une douceur déchirante » dont se consumait Thérèse elle-même.

Il y a là, bien sûr, comme le dit le sous-titre, une présentation de la vie et du message de Thérèse de Lisieux. Mais certainement pas à la manière dont on concevait, naguère, les vies des saints. On ne saurait, il est vrai, attendre du Père Molinié une hagiographie classique.

Déjà, dans Adoration ou Désespoir et tous ses autres livres, il avait montré que ses écrits ne peuvent s’inscrire dans les normes habituelles : ils jaillissent de son cœur comme d’un buisson ardent. Ce qu’il recherche ici, ce qu’il crie et murmure à la fois, c’est que, comme l’a écrit le Frère Ephraïm, Thérèse est « la théologienne envoyée par Dieu pour notre temps » et qu’elle sera « le docteur du réveil mystique du XXIe siècle ».

« Ouvrez l’Evangile, dit le Père Molinié dans sa préface, ouvrez votre cœur, et que Thérèse vous parle elle-même comme elle m’a parlé ». C’est cette présence de Thérèse qui fait qu’on ne peut lire ce livre sans « sentir son cœur tout brûlant au-dedans de soi-même » comme les disciples d’Emmaüs.

CLD - 241 pages - 18.30 €