J’entre dans la vie - Derniers Entretiens

Les « Derniers Entretiens » avec ses sœurs nous disent ce que furent les cinq mois de souffrance transfigurés par l’espérance de sainte Thérèse.

Je ne meurs pas, j’entre dans la vie

Cette phrase de Thérèse de Lisieux dans une de ses dernières lettres exprime la foi qui l’anime pendant sa longue et douloureuse maladie.

Les « Derniers Entretiens » avec ses sœurs nous disent ce que furent ces cinq mois de souffrance transfigurés par une espérance infinie et toute simple.

C’est Thérèse elle-même qui nous parle : elle nous montre comment on souffre, aime et meurt une sainte. Une sainte affectueuse, qui n’a pas peur d’aimer sa famille, une sainte qui, dans les moments les plus douloureux, tenaillée par le doute, sait plaisanter et garder l’humour.

Une sainte Par-dessus tout étonnamment amoureuse de Dieu et héroïque, dont le message plein de réalisme et d’optimisme est capable d’entraîner ceux qui souffrent, mais aussi, simplement, ceux qui vivent.

Ce livre, qui suit l’édition critique, donne enfin le texte complet et authentique des « Novissima Verba »

286 pages - Les Éditions du Cerf - 18.90 €