Témoignage de Soeur Silvana

Deux semaines de travail sur Thérèse, chez Thérèse

Soeur Silvana de la Madre de Dios, témoigne de sa participation à la 1re Session d’Etudes Thérésiennes en juillet 2015

Voilà le trésor qu’il m’a été donné de découvrir par les Manuscrits de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus de la Sainte Face. En effet, la Communauté des Béatitudes, ma famille religieuse, m’a invitée à suivre une « Formation Thérésienne ».

  • Proposée chaque année au mois de juillet pendant quinze jours par les Frères Carmes déchaux de la province de Paris, cette aventure magnifique consiste à étudier sur trois ans les trois grands Manuscrits A, B et C de sainte Thérèse, dans le cadre de l’Institut d’Études Thérésiennes de Lisieux, avec le concours des Carmes et Carmélites de Lisieux.

L’Amour de Jésus ! Voilà le trésor que sainte Thérèse possède ! Il a rempli toute sa vie, elle l’a communiqué à ses soeurs avec force et simplicité et elle continue à nous le transmettre. Il lui a fallu passer par des épreuves douloureuses, qu’elle a traversées avec courage et détermination (décès de sa maman, maladie de son papa etc). La sainteté de Thérèse n’est pas sortie d’un coup de baguette magique ! À chaque étape de sa vie, sainte Thérèse a su accueillir la grâce de Dieu, son Amour. Son humilité et sa spiritualité ont fait d’elle « la plus grande Sainte des temps modernes » et la plus proche de notre temps. Son audace, dans la confiance et l’abandon en la Miséricorde infinie de Jésus, a fait d’elle un Docteur de l’Eglise !

Plus qu’une formation thérésienne purement intellectuelle, ces années à étudier les Manuscrits, ont été pour moi une expérience spirituelle enrichissante où j’ai découvert d’une façon nouvelle, la voie de l’Amour et de la confiance en Dieu notre Père.

J’adresse ici tout spécialement mes remerciements au Frère Philippe Hugelé, carme, directeur de l’Institut. Je suis très reconnaissante envers tous les intervenants dont les enseignements préparés avec soin, ont été pour moi d’un très grand intérêt. Je tiens aussi à les remercier pour leur remarquable disponibilité envers les étudiants.

Je rends grâce à Dieu pour « la Petite Thérèse » ! Qu’elle continue d’illuminer nos âmes afin que tous, à son exemple, nous chantions la Miséricorde de Dieu.

Prochaine Session  : « Le Poème de septembre » Manuscrit B

à Marie du Sacré-Cœur

I.E.T Frères Carmes 42 rue du Docteur Lesigne -14100 Lisieux

etudes-theresiennes chez carmes-paris.org