Correspondance Familiale

La correspondance de Zélie et Louis MARTIN devient le miroir de leur charité et de leur attachement indéfectible à Dieu. Les anthropologues se réjouissent du document de grande valeur sur l’histoire des mentalités que représente cette famille.

Auteur : Louis et Zélie Martin

L’intérêt pour les parents de Thérèse de Lisieux ne cesse de croître en France et dans le monde.

L’ Église vient de les déclarer « bienheureux », en les considérerant comme des modèles pour les couples chrétiens.

Dés lors, la correspondance de Zélie et Louis Martin devient le miroir de leur charité et de leur attachement indéfectible à Dieu.

Les anthropologues se réjouissent du document de grande valeur sur l’histoire des mentalités que représente cette correspondance minutieuse d’une famille au temps de Madame Bovary.

La partie la plus importante de cette édition intégrale est constituée des 218 lettres adressées par Zélie à sa famille installée à Alençon. Seulement 16 lettres de Louis Martin ont été retrouvées.

Le lecteur découvre à travers cet exemple exceptionnel la modernité des épreuves qu’a dû affronter le couple Martin : mariage tardif, angoisse pour l’avenir des enfants, soucis économiques, cancer du sein pour Zélie, maladie d’Elsheimer pour Louis.

Mais s’y révèlent aussi l’amour fou d’un couple et la passion d’un père et d’une mère pour les enfants. Le bon Dieu m’a donné un père et une mère plus dignes du Ciel que la terre écrira Thérèse de Lisieux.

Les Éditions du Cerf - 411 pages - 24.00 €