Retour en images sur l’Assomption de la Vierge Marie

« La petite Thérèse grandissait en amour de sa Mère du Ciel »
(Manuscrit A 40,23)

Retour en images sur l’Assomption de la Vierge Marie

Monseigneur Eric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris, a présidé la messe et la procession.

  • 10h30 Messe Solennelle, à la Basilique Supérieure

002 001 004

  • 15h30 Procession de la statue de la Vierge du Sourire, à la Basilique 005 019 018 006 007 008 009

010 011 012

Comment cette statue reçut le nom de Vierge du Sourire.

« …belle, si belle que jamais je n’avais rien vu de si beau… »

C’est ainsi que Thérèse décrit la statue de la sainte Vierge en mai 1884. Elle est posée sur Guérison Thérèse vierge du Sourireune commode, près du lit où la petite fille de 11 ans souffre depuis des semaines d’une « étrange maladie » : « Ne trouvant aucun secours sur la terre, la pauvre petite Thérèse s’était aussi tournée vers sa Mère du Ciel, elle la priait de tout son cœur d’avoir enfin pitié d’elle… Tout à coup la Sainte Vierge me parut belle, si belle que jamais je n’avais rien vu de si beau, son visage respirait une bonté et une tendresse ineffable, mais ce qui me pénétra jusqu’au fond de l’âme ce fut le « ravissant sourire de la Ste Vierge ». Alors toutes mes peines s’évanouirent. » Ms A 30v 013 014 015 -  voir en grand cette image 016 017

Comme Thérèse demandons :
« O Marie ! soutenez ma faiblesse » (Récréation 8,6r,13)

info document