120e anniversaire de l’acte d’offrande à l’Amour miséricordieux

Par le Père Lemoine, vice-recteur

Il y a 120 ans cette année, le 9 juin 1895, sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus s’offrait à l’Amour miséricordieux du Bon Dieu. C’était le dimanche de la Sainte Trinité.

Brouillon de l'acte d'offrande, Carmel de Lisieux
Brouillon de l’acte d’offrande, Carmel de Lisieux

Elle raconte dans l’Histoire d’une âme comment elle avait compris « combien Jésus désire être aimé. » C’est pour faire plaisir à Dieu, pour satisfaire son désir de se donner et de combler de son amour miséricordieux celui qui veut bien lui ouvrir son cœur, que Thérèse s’offre ainsi.

Verso de l'acte d'offrande, Carmel de Lisieux
Verso de l’acte d’offrande, Carmel de Lisieux
C'est devant la statue de la Vierge du Sourire que Thérèse a prononcé avec Céline l'acte d'offrande le 11 juin 1895. Photo Carmel de Lisieux
C’est devant la statue de la Vierge du Sourire que Thérèse a prononcé avec Céline l’acte d’offrande le 11 juin 1895. Photo Carmel de Lisieux

Quelques mois plus tard elle écrira que Jésus n’a pas besoin de nos œuvres mais seulement de notre amour. Thérèse a compris qu’aimer Dieu c’est le laisser nous aimer en nous comblant de sa miséricorde, feu divin qui consume, purifie et transforme. Thérèse expérimente que « depuis cet heureux jour, il me semble que l’Amour me pénètre et m’environne, il me semble qu’à chaque instant cet Amour miséricordieux me renouvelle, purifie mon âme… Oh ! qu’elle est douce la voie de l’Amour !… Comme je veux m’appliquer à faire toujours avec le plus grand abandon, la volonté du Bon Dieu !…  » (Ms A)