Le Carmel de Lisieux

Visitez bientôt le carmel de Thérèse !

Depuis 18 mois, il n’y a pas que des carmélites au carmel de Lisieux ! Ce ne sont pas des pèlerins qui arpentent le célèbre cloître mais des couvreurs, des électriciens, des maçons, des peintres,… Le carmel de Thérèse avait bien besoin d’eux : ses 150 ans commençaient à se faire gravement sentir. Toitures, façades, fenêtres et portes, tout fut réparé ou refait à l’identique, et aujourd’hui les bâtiments du carmel ont retrouvé la splendeur (bien simple, à la vérité) que Thérèse a connue.

Le Jésus de Thérèse
Dans un escalier donnant sur le cloître du carmel de l’Incarnation, soeur Thérèse de Jésus, plus connue sous le nom de Thérèse d’Avila, tombe nez à nez avec un enfant qui lui demande : « Comment t’appelles-tu ? Je suis Thérèse de Jésus, répond la sainte toute surprise. Et moi, reprend l’enfant avec un grand (...)
Franchir la porte de la cellule de Thérèse
Le Carmel de Lisieux n’est pas un musée, mais un lieu de vie, de silence, de prière. Il est de ce fait tout à fait compréhensible que les lieux tels que les a habités la petite soeur Thérèse de l’Enfant-Jésus, de 1888 à 1897, aient connu quelques modifications… Voici comment Thérèse, dans ses Manuscrits (...)
La prise d’habit de Thérèse
La fin de l’année 1888 est un moment de grande attente chez Thérèse, en vue de sa prise d’habit. L’obstacle principal est l’état de santé de Monsieur Martin. Comme il n’est pas bien, on décide de repousser la cérémonie. « Contre toute espérance, notre Père chéri se remit de sa seconde attaque et (...)
Mémorial Sainte-Thérèse

« L’Association des Amis de Thérèse et du Carmel de Lisieux » œuvre bénévolement depuis plus de 10 ans aux côtés du Carmel.

Les Armoiries de Thérèse

En 1896, Thérèse a dessiné ses « Armoiries » à la fin de son premier Manuscrit, avec le titre « Armoiries de Jésus et de Thérèse ». Mariée au Seigneur par sa profession de carmélite, elle s’appelle Thérèse de l’Enfant-Jésus de la sainte Face. En deux blasons, elle exprime cette union d’amour.

Le Père Pichon

Né le 3 février 1843 à Carrouges. Il entre dans la compagnie de Jésus le 30 octobre 1863 et est ordonné prêtre le 8 septembre 1873. Docteur en théologie, il enseigna la philosophie durant bien des années puis s’adonne à la prédication de retraites avant de partir comme missionnaire au Canada pendant 21 ans.

Le frère Siméon

1814-1899

Le Carmel de Lisieux

visitez le site internet du Carmel